19 septembre 2011

Calédonie, Beautemps-Beaupré et Ouvéa

Hello,

Retour à Hienghène mardi 9 août pour retrouver na maka, que nous avions laissé au ponton à l’entrée de la rivière. Une fois chargées les cannes à pêche et les boites à leurres, Pipo, Mathilde et Thomas ont embarqué pour une croisière familiale dans les îles Loyautés, pendant que Valérie affrontait la neige en Nouvelle Zélande avec sa classe.
Après une nuit de navigation très calme (ça vaut aussi pour la pêche, ‘queue d’Pitch’ (surnom de Pipo) comme on dit à Poindimié après un retour bredouille ;-)), moteur au ralenti et grande voile établie, nous avons ancré dans la matinée à Beautemps-Beaupré, atoll partiellement ouvert situé à 20 mille à l’est d’Ouvéa.
Premier mouillage de notre escapade et premier mouillage sublime, sous un ciel approprié, c'est-à-dire bleu sans l’ombre d’un nuage. Après-midi à la plage, pêche au lancé pour Pipo (toujours, queue d’Pitch), cueillette de bigorneaux pour Mathilde et moi ; ballade sur la plage et le récif pour les autres.  En fin de journée, après l’heure délicate de la douche sur la jupe, un peu fraiche il faut reconnaître, Pipo, qui ne démissionne jamais à la pêche, a repris les armes et…. remonté une belle carangue d’une quinzaine de kilo !
Malheureusement, dans le doute raisonnable de la ciguatera, on l’a remise à l’eau.
Le lendemain matin, les cousins ont démarré avec énergie leur programme quotidien : petit déjeuner ou gavage petit déjeuner (ils mangeaient comme s’ils n’avaient pas mangé la veille au soir, ce qu’ils raconteront mais il ne faut pas les croire ;-), largage plage dans la foulée (pas besoin de surveillance visuelle, celle sonore suffisait amplement ;-), déjeuner en paix (pas tout à fait, vivant serait plus adéquat), sieste ou repos (seul moment en dessous de 100 db de la journée, le bonheur !!), largage plage après-midi (on a dû parfois affronter quelques réticences la température fraîchissant en fin d’après-midi mais nos chérubins n’ont jamais su résister aux « battle » de body board tractés, l’arme absolue !! ;-)), douche poussive (forcément des cris de réprobation avant d’affronter l’eau froide au coucher du soleil), dîner plutôt tranquille et, dodo sans aucune difficulté (ça voulait dire qu’on avait assuré : objectif épuisement atteint ;-))
Après Beautemps-Beaupré, nous avons exploré Ouvéa de mouillage en mouillage, Ilots Deguala, Lekiny, Fayaoué et l’île Mouli.
Tous aussi magnifiques les uns que les autres et je n’en rajoute pas ! (la preuve en images). Même programme quotidien pour les cousins, avec une sortie en optimiste en prime à Fayaoué…surtout ne pas changer les recettes qui marchent ;-)
Côté pêche, à part une bonite pêchée entre les ilots Deguala et le village de Lekiny, et un barracuda au lancer (relaché), queue d’Pitch !, régime féculent donc avec quand même un gros écart à Fayaoué : un bougnat de poisson tellement énorme que Mathilde n’a pas réussi à en venir à bout malgré l’aide précieuse de Nathalie et Pipo, à croire qu’ils ont été élevés au bougnat !!!
Retour de jour sur la côte d’est du caillou, en baie d’Hugue, au nord de Houaïlou, le vendredi 19 août. Laurent, gourou de pêche à Poindimié, attendait Pipo sans glacière. Avait-il anticipé la « queue d’Pitch » ;-) ?? 
Comme la météo prévoyait du vent très fort en début de semaine suivante, nous avons décidé de ne pas nous attarder sur la côte Est. Départ pour Nouméa le lendemain matin. Après 36 heures de navigation (longeant la côte Est du caillou puis sa côte Sud) et autant d’heures de pluie, nous sommes arrivés à bon port, en baie de l’Orphelinat. Fait tout de même marquant de cette nav un peu laborieuse, en fin de journée, 4 thazards en une heure !  Evidemment, j’ai tout de suite envoyé un sms à Pipo ;-) !!!
La météo ne s’était pas trompée, les 3 jours suivants ont été étourdissants (package total : vent fort, froid, ciel gris et pluie).
Le soleil s’est repointé en milieu de semaine avec Jean-Yves (mon ‘beau’ ! cousin), pour la première fois à bord de na maka. Quel bonheur de se retrouver ensemble à Nouméa, quasiment son deuxième jardin ;-), 18 AR depuis l    a métropole, ces 5 dernières années !
Nous avons donc trinqué une première fois. Puis le samedi suivant, très très bien accompagnés par ses amis Heimata et Vaea (des tahitiens en exil), nous avons retrinqué copieusement tous ensemble à l’îlot Maitre, pour une journée exceptionnelle, une belle journée en famille !
Avec Jean-Yves, malgré l’eau fraichouille (sans doute autour de 22 °), on est allés saluer la faune. Pendant ce temps-là, Heimata, supporté par Vaea, était prié par les jumeaux de montrer ce qu’il savait faire en matière de saut depuis la jupe de na maka. A l’heure de l’apéro, on était tous près !
Salade tahitienne à la mode Heimata (d’enfer !) et pains de tazar façon Nathalie (délicieux !) au menu de notre déjeuner bien arrosé.  Promenade digestive oblige !, le tour de l’îlot Maitre, puis retour sous génois en baie de l’Orphelinat, pour…l’heure de l’apéro, décidément ;-)
Là, Jean-Yves commençait à montrer des signes de fatigue, pour preuve dans un moment d’égarement, il a « déchaussé » la table du cockpit en s’asseyant dessus ;-).

Atelier bricolage donc avant  la petite grignote, puis l’heure d’aller prendre l’avion a sonné pour Jean-Yves. Bye, bye les amis, superbe journée, on se revoit bientôt !

Bises iodées,

Jérôme


Première escale de notre escapade aux loyautés, atoll de Beautemps-Beaupré...









 





















Ouvéa, Ilots Degualua...

































Ouvéa, Lekiny...















































Ouvéa, ile Mouli...




















































Ouvéa, village de Fayaoué...


















Côte Est du caillou, baie d'Ugue




La fête aux Thazards...





Dimanche 28 août, avec Jean-Yves, Heimata et Vaea...





A bientôt les amis !




Aucun commentaire: