29 novembre 2010

Fidji, Mamanuca islands

Bula,

Nous sommes aujourd’hui le mardi 1er décembre, le ciel est bleu, les oiseaux chantent..., bref tout est calme et tranquille dans la marina de Vuda Point et c’est bon !
Et c’est bon de se le dire aussi en se levant le matin ;-)
Faut dire que le week-end a été chaud, très chaud : une méchante dépression avec risque d’évolution en cyclone, venant du Vanuatu, a menacé la côte ouest de Viti Levu, c'est-à-dire précisément là où nous sommes.
Branle-bas de combat dans la marina pour se préparer au cas où.
Fort heureusement, la dépression est restée au stade de tempête tropicale et est passée relativement loin des côtes.
Donc, conformément au dicton, nous avons ce matin le calme après la tempête… et on apprécie ;-)

Dernière étape de notre tour de Viti Levu, le groupe des Mamanuca. Un chapelet d’iles à l’ouest de Nandi et Lautoka (les 2 grandes villes de la côte ouest), bordant le long récif qui s’étend au-delà de la pointe sud-ouest de l’ile de Viti Levu.
Même si les Mamanuca islands sont la première destination touristique du pays, l’environnement n’est pas affecté.
Et puisque qu’il y a quelques resorts installés à proximité des mouillages, autant en profiter. Les enfants ne se sont pas privés, passant allègrement de l’eau salée à l’eau douce des piscines accueillantes.
Les grands aussi se sont adaptés, surtout à Musket Cove, sur l’ile de Malolo lailai, où on peut dire qu’on a presque élu domicile quelques temps… au bar des yatchies ;-)
Difficile de résister à la tentation bien organisée par ce resort marina : chaque soir, des BBQ sont préparés (feux allumés), il n’a plus qu’à venir avec ce qu’on à griller et c’est tout, même les couverts sont sur place !
Tout le monde se retrouve pour le coucher du soleil, autour du feu, comme à la maison, verre à la main et ça discute.
Alors forcément, on a bien aimé. J’ajoute qu’en plus, c’est un méga spot pour le kite, ce qui m’a permis pendant 3 jours de vraiment m’éclater (au sens propre comme au figurer).
On a quand même réussi quelques fois à s’échapper de Musket pour aller visiter les autres iles à proximité, Mana, Namotu ou encore Likuru sur la côte sud. On a aussi profité des villes de Nadi et Lautoka, pour les courses (surtout le boucher de Lautoka, pour les BBQ à Musket !).

Voilà, ainsi s’achève notre escale aux Fidjis et la saison 2 de notre aventure.
Comme je ne peux pas, en quelques mots ou une bonne phrase, résumer toutes les émotions qu’on a vécues encore cette année, je vous dirai simplement que sur les eaux du pacifique sud, plus le temps passe et plus on trouve que la vie est belle.
C’est à présent l’heure de dégréer le bateau, de le préparer pour la saison cyclonique qui a démarré.
Na Maka restera à flot dans la marina de Vuda Point. On a bien essayé de le gruter à terre mais les grues ont en décidé autrement : impossible de soulever le bateau !

Mais c’est surtout, très bientôt, la joie de vous retrouver !
Nous serons dans l’hexagone courant décembre.

Dernières bises du pacifique de cette saison.

Jérôme







Pose baignade avant le déjeuner en ville



Malolo Lailai island, Musket cove










Vuda point marina









Nadi bay





Halloween à Musket Cove








Les couleurs de Musket Cove









Namotu island











Mana
































Retour à Vuda point marina.


Tout ça ...



Pour ça...

Aucun commentaire: